Friday, June 26, 2009

Fatigue estivale

Sensations vagues,
Goutte d'eau submergée.
Lourdement, ne plus rien peser
Au monde.
S'étendre
Sur une grève sans pavés
Ni pancartes dressées,
Qui cependant brise l'élan.
Y laisser l'empreinte épuisée,
Salée d'écume,
De rêves échoués.
Être l'épave craignant l'eau,
La haute mer et ses caresses,
Létale étale sur la coque démembrée.
Galet roulé dans la rivière
De son propre lit,
Bercé sans pouvoir s'endormir.
Absent bien trop las
Pour soulever quelque tempête...
Oh, séant je cherche
Le repos.

1 comment: